english francais
Historische Landtechnik in der Klostermühle Heiligenrode
Mühlenscheune

Aperçu de l'interieur de la grange

Depuis que les hommes cultivent les céréales pour leur propre consommation, il existe des outils pour le travail du sol et la récolte. La charrue à soc en bois et la faucille, perfectionnement du couteau de l'âge de pierre, étaient le début d'une progression dont la fin provisoire est marquée par l'importante mécanisation due à la moissonneuse-batteuse.
L'Association a restauré plusieurs de ces machines et les expose dans la grange du moulin. Toutes les machines datent de la première moitié du 20ème siècle. Quand cela nous paraissait intéressant et significatif, nous avons équipé ces machines d'un moteur électrique afin que le visiteur puisse les mettre en marche en presssant sur un bouton.
Non seulement il peut ainsi mieux comprendre le fonctionnement, mais il entend également les sons caractéristiques d'une activité.

La charrue

Le travail du sol commence par le passage de la charrue. La charrue ameublit et retourne la terre en profondeur. Les restes de plantes, mélangés à l'engrais additionné, favorisent la fermentation. Ils servent de nourriture aux micro-organismes, source d'assouplissement du sol, constituent une réserve alimentaire pour les plantes et améliorent ainsi la qualité de la terre.

Pflug
La charrue
Grubber
La houe

La houe

Tandis que la charrue travaille la terre en profondeur, la herse racle la terre uniquement en surface, nivelle et émiette les mottes de terre.

Les herses servent donc à ameublir la terre à la surface, à mélanger et à émietter la terre pour apprêter le sol en vue du semis. Elles ont aussi la propriété de désherber.

le semoir mécanique

Chaque plante a besoin d'un espace vital pour donner de bons rendements. Cet espace est délimité de façon décisive avec un semis approprié. Parmi les semis, on distingue :
- le semis large: les semences sont distribuées par jets amples, comme par exemple l'herbe, le trèfle etc.
- le semis en ligne: on place les semences dans des rangs , à la même profondeur ; céréales...
- le semis en grappe : les semences sont mises dans les rangs par petites poignées, par exemple les betteraves, des légumes...
- le semis " grain par grain " : on dispose les grains en lige à distances fixes et profondeurs égales, par exemple la betterave...

Le Semoir Mecanique
Le Semoir Mecanique
l'épandeur à engrais
l'épandeur à engrais

l'épandeur à engrais

Il permet une répartition plus régulière de l'engrais que l'épandeur manuel.

La Faucheuse Mecanique avec distributeur

A côté du conducteur de l'attelage était assise une seconde personne qui pouvait relever et rabaisser le distributeur avec son pied . Le distributeur relevé ramassait les brins des céréales coupées.
Si la quantité de blé était suffisante pour en faire une gerbe, on rabaissait le distributeur pour le retirer avec un bâton ou un râteau à main.

La Faucheuse Mecanique avec distributeur

La Faucheuse Mecanique avec distributeur (by Osborne/USA c.1920)

Le
Le " Rateau a cheval "

Le " Rateau a cheval "

On utilisait le " râteau à cheval " pour ratisser le foin et les céréales. Après la moisson, les céréales étaient liées en gerbes et assemblées sous forme de meule.

Le " râteau à cheval " servait alors à récupérer les derniers brins restés à terre.

La Batteuse a piques

On chargeait à la main les gerbes dans la machine (engrènement),  les épis dirigés vers l'avant. Le tambour à piques tirait les épis dans la  machine et battait les grains du blé. L'agitateur sous la machine éjectait la  paille. Les grains tombaient à terre en passant entre les lattes. Les grains  étaient nettoyés ultérieurement dans le tarare.

La Batteuse a piques
La Batteuse a piques
Le Tarare

Le Tarare by Amazonenwerke c. 1920

Le Tarare

Des machines à nettoyer étaient employées pour séparer les grains de blé des impuretés, grâce à une ventilation et une série de grilles en vibration.

La grande batteuse

La batteuse (grande batteuse) associe -et ceci est un progrès technique- la batteuse à pique au tarare pour le nettoyage des grains.

La grande batteuse
La grande batteuse by Meyer, Twistringen c. 1930